Pourquoi autant de restaurants ferment-ils ?

AU RESTAURANT Pourquoi autant de restaurants ferment-ils ?



Pas le temps de tout lire ?  Voici notre résumé :

Beaucoup de restaurants ferment leurs portes chaque jour. Parmi les raisons identifiables, on peut notamment citer :

1. Un emplacement peu visible
2. Des erreurs de recrutement
3. Des charges financières lourdes
4. Une offre en décalage avec le marché
5. L’absence de présence active et maîtrisée sur le Web (sans dépendance aux sites intermédiaires) 



Depuis de nombreuses années, pas un jour ne se passe sans que de nombreux restaurants ferment… souvent dès la 1ère ou 2nde année d’existence. Beaucoup de facteurs entrent en jeu et ils varient bien sûr d’un établissement à l’autre.

On peut mettre en avant les faibles barrières à l’entrée qui font que beaucoup de jeunes restaurateurs se lancent sans rien connaître au secteur, par pure passion ou envie de changer de vie. Mais d’autres raisons expliquent ces nombreuses fermetures.

1) Un mauvais emplacement ou aux possibilités limitées

L’emplacement d’un établissement compte énormément, quelle que soit sa qualité de cuisine et d’accueil. Avoir un restaurant qui fonctionne est aussi une question de visibilité, de passage et finalement… d’immobilier.

Un mauvais choix d’emplacement ou un lieu qui perd en attractivité peut tout à fait conduire à la fermeture d’un établissement.

2) Un fort turnover de personnel, doublé d’employés peu motivés

Cela se ressent sur le service en salle, sur l’ambiance dans l’équipe mais aussi sur toutes les difficultés et tous les coûts que peuvent engendrer du personnel inadapté. Beaucoup de restaurateurs le savent : licencier quelqu’un peut être très difficile, coûter cher et alourdir le poids de charges déjà lourdes à gérer au quotidien.

Le recrutement est donc un élément clé dans la réussite d’un restaurant.

3) Les difficultés financières

Difficultés à maîtriser son coût matière, concurrence de plus en plus oppressante, clients peu fidèles à l’enseigne, difficultés à renouveler son offre et étendre sa gamme de services… faire tourner un restaurant coûte cher et payer ses fournisseurs, ses employés, son loyer, ses charges sociales et impôts peut vite conduire les restaurateurs à non seulement ne plus pouvoir se payer eux-mêmes, mais en plus devoir mettre la clé sous la porte, bien souvent avec de lourdes dettes.

4) L’offre n’est plus à la hauteur du marché

La concurrence fait qu’aujourd’hui, il devient de plus en plus difficile de ne pas renouveler son offre : la qualité de cuisine doit toujours être au rendez-vous, tout comme celle du service. Les clients n’hésitent pas à laisser un avis négatif, à faire passer le mot si quelque chose s’est mal passé, ou tout simplement à tourner les talons si l’assiette qu’on leur sert est de mauvaise qualité. L’époque du surgelé, des produits non saisonniers ou d’un service froid et distant est révolue dans de plus en plus d’endroits. Cela n’est pas forcément qu’une question de mauvaise qualité : une offre peut aussi être amenée à évoluer si les attentes du marché changent : proposer une alternative végétarienne, certains plats sans gluten ou des produits issus du circuit court fera parfois la différence… voire sera une nécessité.

5) Une mauvaise maîtrise du Web

Sans site Internet et un minimum d’interactions sur les réseaux sociaux et/ou par e-mail, il est difficile pour un restaurateur de vraiment s’en sortir.
Le risque est de se faire passer devant dans les résultats des moteurs de recherche  par les portails et sites tiers tels que LaFourchette, les sites de livraison à domicile, les intermédiaires variés qui prennent des commissions…

Certes, ces derniers apportent du business à un restaurant et il est difficile aujourd’hui de s’en passer. Mais en ne dépendant qu’eux d’eux, les marges s’amenuisent et vous n’avez pas de moyen de maîtriser à 100% vos promotions et vos échanges clients, votre programme de fidélité…

Etre présent sur Internet de manière indépendante rend le pouvoir : 

  • Programme de fidélité en ligne maîtrisé et sans intermédiaire ;
  • Augmentation du chiffre d’affaires grâce à la mise en avant de services tiers comme la livraison à domicile, le click and collect, la commande en ligne, la réservation d’événements, une boutique de produits artisanaux….
  • Contact direct avec les clients, abonnés et fans : pour faire revenir un client et faire de lui un ambassadeur, le mieux est d’avoir un moyen direct de le contacter et d’échanger (page Facebook, Instagram, email)... ne laissez pas les sites tiers le faire !

Au final, le monde de la restauration risque d’être encore très longtemps une jungle où la concurrence féroce, les coûts quotidiens et la pression mise par les clients sont autant de raisons de mettre la clé sous la porte. En repensant régulièrement son offre et en travaillant son marketing en direct, il est possible de mettre plus de chances de son côté.

David

Par David le

Fondateur de Easy Restaurant